retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
Reuters, 4 mai 2006

Proche Orient : Mahmoud Abbas compte consulter les Palestiniens par référendum


JERUSALEM (Reuters) - Le président palestinien, Mahmoud Abbas, affirme, dans un entretien publié, jeudi 4 mai 2006, qu’il compte consulter les Palestiniens par référendum sur un éventuel accord de paix avec Israël, contournant ainsi le gouvernement dirigé par le Hamas.


S’exprimant peu avant l’investiture, en Israël, du gouvernement du Premier ministre, Ehud Olmert, Mahmoud Abbas a déclaré au quotidien israélien Maariv que l’arrivée au pouvoir du mouvement islamiste ne devait pas décourager l’Etat juif de relancer des négociations de paix avec les Palestiniens. "Nous ne devrions pas manquer cette occasion", estime Mahmoud Abbas. "J’ai l’intention de soumettre les résultats des négociations (avec Israël), si négociations il y a, au peuple palestinien, sous la forme d’un référendum, et de donner au peuple palestinien le droit de décider", ajoute-t-il. Mahmoud Abbas laisse entendre dans son interview à Maariv qu’un accord de paix pourrait être conclu en contournant le Hamas. "Le peuple palestinien va décider et je suis sûr qu’une majorité écrasante, en son sein, est favorable à la paix, qu’une majorité écrasante est favorable à un accord avec Israël", assure-t-il.

Ehud Olmert a promis de fixer les frontières définitives d’Israël d’ici 2010 en faisant évacuer des implantations juives isolées et en renforçant les principaux blocs de colonies, ce qu’il est prêt à faire de manière unilatérale, si Palestiniens et Israéliens ne reprennent pas langue. Selon des responsables israéliens, Ehud Olmert devrait rencontrer Mahmoud Abbas dans les prochaines semaines, mais ils jugent peu probable que les négociations de paix soient relancées, à moins que le Hamas ne renonce à la violence, ne reconnaisse Israël et ne reconnaisse les accords de paix israélo-palestiniens passés. Le mouvement islamiste, voué à la destruction d’Israël, a fait savoir qu’il considérait tout dialogue avec l’Etat juif comme une perte de temps.

Reuters

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source