retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Pakistan
ATS, 6 mai 2006

Corruption : La Suisse envoie deux policiers pour l’affaire des visas à l’ambassade d’Islamabad


Vue de l’ambassade suisse à Islamabad

BERNE (ATS) En visite au Pakistan, Micheline Calmy-Rey, la ministre suisse des Affaires étrangères, a confirmé que l’ambassade suisse a bel et bien été utilisée par une organisation mafieuse. Deux policiers suisses se rendront, dès la semaine prochaine, à Islamabad, pour faire la lumière sur l’"affaire des visas".

Pakistan


Les deux experts policiers qui se rendront à Islamabad auront pour tâche de "mieux cerner" les activités des organisations de traite d’êtres humains, a indiqué le porte-parole du Département des Affaires étrangères (DFAE). La collaboration avec les autorités judiciaires pakistanaises qui enquêtent sur cette affaire sera également renforcée, a-t-il ajouté. "Il ne fait plus de doute que nous avons été la cible d’un réseau criminel impliquant un trafic d’êtres humains", a déclaré Micheline Calmy-Rey, lors de la conférence de presse commune avec son homologue pakistanais, à Islamabad. "L’ambassade de Suisse va prendre contact avec les représentants d’autres pays qui pourraient être dans la même situation", a ajouté la conseillère fédérale. La cheffe du Département des Affaires étrangères a souligné que la Suisse se trouvait dans une situation difficile. Elle a qualifié ces agissements criminels découverts au sein de l’ambassade comme "des attaques contre les intérêts du Pakistan". La section des visas de l’ambassade restera fermée jusqu’à nouvel ordre, a précisé Mme Calmy-Rey. Aucune date n’est pour l’heure avancée sur sa réouverture.

Micheline Calmy-Rey

Selon le directeur général de la police pakistanaise, il n’y a pour l’instant aucun indice que du personnel suisse de l’ambassade ait été impliqué dans cette affaire. Les autorités pakistanaises ont ouvert une enquête pénale, fin février 2006. Un employé pakistanais de l’ambassade, actuellement sous les verrous, aurait exigé des faveurs sexuelles d’au moins deux femmes qui demandaient des visas pour la Suisse.

La salle d’attente de la section des visas, à l’ambassade suisse d’Islamabad

Micheline Calmy-Rey se trouve au Pakistan pour un séjour de quatre jours. Samedi 6 mai 2006, elle a rencontré, pour une visite de courtoisie, le président, Pervez Musharraf, et le premier ministre, Shaukat Aziz. Elle rentrera en Suisse dimanche 7 mai 2006.

Agence télégraphique suisse

Pervez Musharraf

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source