retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AP, 7 mai 2006

Proche Orient : Affrontements entre policiers et colons israéliens à Hébron


JERUSALEM (AP) - Des affrontements entre la police israélienne et des colons juifs ont fait au moins huit blessés dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, alors que les autorités préparaient, tôt dimanche 7 mai 2006, l’évacuation d’un groupe de colons qui occupe illégalement une habitation palestinienne.


Environ 160000 Palestiniens et 500 colons juifs habitent Hébron, ville sainte pour juifs et musulmans. Ces colons sont considérés comme certains des plus radicaux de Cisjordanie. Il y a un mois environ, trois familles de colons juifs s’étaient installées dans cette maison, située près de la colonie d’Avraham Avinu. Les documents censés prouver qu’elles la louaient à son propriétaire palestinien se sont avérés être falsifiés. La Cour suprême israélienne avait ordonné l’évacuation de l’habitation occupée pour vendredi 5 mai, repoussée ensuite à dimanche 7 mai 2006. Des responsables de la police avaient fait savoir, au préalable, qu’ils s’attendaient à des épisodes de violence durant cette évacuation, alors que des dizaines de jeunes avaient rejoint les occupants, ces derniers jours, pour renforcer la défense de la maison.

Environ 700 policiers israéliens, appuyés par 1000 soldats, s’apprêtaient, dimanche 7 mai 2006, à évacuer l’habitation, où 30 à 60 personnes occupaient les lieux, eux-mêmes appuyés par des sympathisants de leur action, selon le porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld. Les occupants lançaient des pierres et des bouteilles sur les policiers. Selon la police, les heurts ont éclaté alors que les forces de l’ordre tentaient de disperser une foule de manifestants rassemblée à l’extérieur de la maison occupée. On faisait état de cinq blessés chez la police et de trois parmi les colons, dont la condition n’était pas connue dans l’immédiat. Pendant ce temps, les représentants des forces de l’ordre et des colons menaient des négociations pour tenter de limiter les incidents lors de l’évacuation, qui ne devait pas avoir lieu avant l’aube, selon la police.

L’opération fait figure de test pour le nouveau gouvernement d’Ehoud Olmert, qui compte mener à bien l’évacuation d’importantes partie de la Cisjordanie durant les quatre prochaines années. Une évacuation semblable, au mois de février 2006, avait fait 200 blessés, et la police avait été accusée d’usage excessif de la force.

Associated Press

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source