retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (3ème partie) : Mars 2004
AFP, 16 mars 2004

Proche Orient : Le gouvernement israélien planifie de nouveaux crimes de guerre


JERUSALEM (AFP) - Israël, dont le cabinet de sécurité était réuni, mardi 16 mars 2004, pour la première fois en six mois, s’apprêtait à lancer des représailles massives dans la bande de Gaza à la suite du double attentat palestinien dimanche dans le port d’Ashdod qui a fait 10 victimes.

L’armée israélienne a commencé, mardi 16 mars 2004, à déployer des renforts dans la bande de Gaza et s’apprêtait à lancer des opérations terrestres contre les "infrastructures terroristes" et à procéder à des "liquidations ciblées" visant notamment les dirigeants du Hamas, le principal mouvement islamiste palestinien, ont indiqué les médias.


L’état-major et le ministre de la Défense Shaoul Mofaz préconisent une série d’opérations "d’une ampleur, d’une intensité et d’une durée telles que n’en ont pas connues depuis des années" les territoires palestiniens, ont précisé les radios militaire et publique.

Le cabinet de sécurité qui était réuni à Jérusalem sous la présidence du Premier ministre Ariel Sharon devait entériner ce plan d’action.

Le Hamas et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, un groupe armé lié au Fatah, le mouvement du dirigeant palestinien Yasser Arafat, ont revendiqué l’attentat d’Ashdod.

Le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a mis mardi en garde Israël contre les conséquences de représailles militaires.

"Cela sera inutile car la violence engendre davantage de violence. Ils doivent faire cesser la violence dont ils sont à l’origine pour que nous puissions faire de même", a déclaré M. Qoreï à la presse à Ramallah.

"Nous condamnons le meurtre de civils de deux bords et nous n’allons pas pardonner le meurtre de civils palestiniens", a-t-il prévenu.

Le président de la commission de la Défense et des Affaires étrangères, Youval Steinitz, a estimé à la radio qu’il fallait une "méga-riposte car il faut réagir à ce qui s’est passé à Ashdod comme s’il s’agissait d’un méga-attentat".

Pour la première fois, l’attentat a visé un port israélien où sont notamment entreposés d’importants stocks de produits chimiques et considéré comme une "cible stratégique".

Selon la radio militaire, M. Sharon soutient les propositions de riposte de l’armée et du Shin Beth, le service de sécurité intérieure afin d’obtenir leur soutien à son plan de séparation, qui prévoit le démantèlement de 17 colonies israéliennes de la bande de Gaza.

Le chef d’état-major le général Moshé Yaalon a émis ces dernières semaines des réserves sur un tel plan, en laissant entendre qu’il pourrait "encourager les organisations terroristes".

Le 19 janvier 2004, le général Yaalon, avait prévenu que le fondateur et chef spirituel du Hamas, Ahmad Yassine, constituait "une cible pour une opération de liquidation".

Cheikh Yassine, un paralytique de 67 ans, avait déjà été la cible d’une tentative de liquidation israélienne le 6 septembre 2003. Il avait été légèrement blessé à la suite d’un raid aérien contre un bâtiment dans lequel il se trouvait avec d’autres dirigeants du Hamas à Gaza.

Sur le terrain, l’armée israélienne a complètement détruit, lors d’une incursion dans la nuit de lundi 15 à mardi 16 mars 2004, un bâtiment abritant un collège dans le sud de la ville de Gaza, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens en précisant que deux policiers palestiniens avaient été blessés lors d’un échange de tirs.

Selon des sources militaires israéliennes, le bâtiment abandonné était utilisé par des Palestiniens pour tirer sur des convois militaires ou de colons israéliens de l’implantation de Netzarim.

Par ailleurs, une roquette antichar tirée par des Palestiniens a touché de plein fouet une maison dans la colonie de Neve Dekalim dans la bande de Gaza, sans faire de blessé, a-t-on ajouté de sources militaires.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source