retour article original

mardi 25 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (3ème partie) : Mars 2004
AFP, 17 mars 2004

Haïti : le gouvernement de Gérard Latortue investi. Les troupes d’occupation se déploient dans le pays


US Marines en patrouille, à Port-au-Prince, le 15 mars 2004

PORT-AU-PRINCE (AFP) - Le nouveau gouvernement d’union nationale haïtien va entrer officiellement en fonction mercredi 17 mars 2004, alors qu’une nouvelle étape vers la normalisation du pays se poursuit avec le déploiement de soldats de la force multinationale dans le nord du pays.

Depuis leur arrivée en Haïti début mars 2004, après le départ le 29 février du président Jean Bertrand Aristide, le gros des troupes de la force multinationale était avant tout concentré à Port-au-Prince et dans ses abords immédiats, là où la tension était la plus vive.

Haïti et Saint-Domingue


Mercredi 17 mars 2004, le colonel Thomas Schoenbeck, l’un des responsables de la force multinationale a indiqué que depuis 36 heures des soldats du contingent français se sont déployés au Cap Haïtien, deuxième ville du pays, jusqu’à présent sous le contrôle des insurgés, ayant provoqué la chute du président Aristide.

"Certains soldats sont en train de sécuriser l’aéroport et de commencer à patrouiller" dans l’agglomération, a-t-il souligné ajoutant que des renforts seront envoyés "au cours de la semaine".

"A Port-au-Prince, le retour à la normale s’améliore quotidiennement", a précisé le colonel Schoenbeck, en qualifiant de "pas vraiment mauvaise" la situation générale.

Le retour à une certaine normalisation s’est en effet poursuivi avec la remise d’une trentaine d’armes légères par des membres d’anciennes bandes armées haïtiennes, mercredi 17 mars 2004. Cette remise d’armes par des Chimères (partisans armés du président déchu Jean Bertrand Aristide), s’est déroulée en présence de responsables de la police à Port-au-Prince et de soldats français de la force multinationale.

Ce désarmement intervient alors que l’inquiétude grandit dans la population avec la prolifération des armes à feu qui circulent dans le pays.

Les gangs de tueurs à la solde du parti Lavalas ont remis certaines de leurs armes, le 17 mars 2004, à Port-au-Prince

Sur le plan politique le nouveau gouvernement dirigé le Premier ministre Gérard Latortue et dont la formation a été annoncée mardi 16 mars 2004 au soir, doit entrer officiellement en fonction mercredi 17 mars 2004.

Gérard Latortue

Formé de 13 membres, ce gouvernement qui compte trois femmes, est largement composé de technocrates souvent proches de l’ex-opposition au président déchu Jean Bertrand Aristide.

La France a appelé, mercredi 17 mars 2004, tous les Etats membres de l’ONU à soutenir le nouveau gouvernement haïtien.

Pour sa part l’ancien président Aristide, arrivé depuis lundi 15 mars 2004 en Jamaïque, se fait pour l’instant particulièrement discret et n’a fait aucune déclaration publique depuis son retour de La République Centrafricaine.

Son arrivée en Jamaïque, une île proche d’Haïti, a été critiquée par les Etats-Unis qui voient d’un mauvais oeil le retour d’Aristide dans la région des Caraïbes.

L’ex-président veut "passer un peu de temps à réfléchir, à se reposer en attendant ses enfants" qui vivent aux Etats-Unis, a expliqué son porte-parole.

Le dictateur-gangster Jean-Bertrand Aristide bénéficie toujours de la protection de la prétendue "communauté internationale" et jouit paisiblement de la fortune volée au peuple haïtien

La Jamaïque qui accueille M. Aristide a indiqué, mardi 16 mars 2004, ne pas reconnaître le nouveau gouvernement haïtien, et Port-au-Prince a répliqué en gelant ses relations avec Kingston.

Agence France Presse

Le bidonville de Cité Soleil, à Port-au-Prince

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source