retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en République du Congo
Le Monde, 12 juin 2006

Corruption : Deux militants des droits de l’homme jugés après avoir dénoncé le régime de la République du Congo

par Jean-Pierre TUQUOI


Vue de Brazzaville

Deux figures emblématiques de la société civile congolaise risquent de retourner en prison, mardi 13 juin, pour "faux et usage de faux en écriture". En avril 2006, c’est pour "abus de confiance" que Christian Mounzéo et Brice Mackosso avaient été incarcérés trois semaines. Il leur était reproché d’avoir détourné des fonds d’une ONG ; et seules les pressions d’associations, de l’épiscopat, de parlementaires américains, de la Banque mondiale et de Paris avaient permis leur libération.

République du Congo


Le motif de la comparution, mardi 13 juin 2006, ne convainc pas davantage leurs défenseurs. "Les ennuis judiciaires des deux militants viennent (...) de ce qu’ils ont fait campagne pour dénoncer la corruption liée à l’exploitation pétrolière dans leur pays", affirme Sarah Wykes, de Global Witness, une association de défense des droits de l’homme. Le fait est que les deux militants sont les correspondants au Congo d’un réseau d’associations internationales qui, sous le nom de Publiez ce que vous payez (PCQVP), a fait d’une gestion transparente des revenus pétroliers son cheval de bataille. Or, depuis la publication à Londres, fin 2005, d’un rapport de Global Witness sur les malversations pétrolières au Congo, MM. Mounzéo et Mackosso disposent d’un document solide pour interpeller leurs dirigeants.

Christian Mounzéo

Reposant en grande partie sur l’enquête d’un cabinet d’audit international, le dossier dénonce les "représentants officiels" accusés de "participer à la vente du pétrole de l’Etat à travers un réseau sophistiqué de sociétés offshore". Selon le document, entre les royalties perçues par la compagnie pétrolière nationale et l’argent reversé dans les caisses de l’Etat, pas moins de 300 millions de dollars se sont évaporés en 2004, soit près du tiers des recettes pétrolières du Congo. La conclusion du rapport est sévère : "Les richesses pétrolières du Congo sont depuis trop longtemps gérées pour le bénéfice privé de l’élite et non dans l’intérêt de l’ensemble de la population." Et le document d’ajouter : "Les bailleurs de fonds (Fonds monétaire international et Banque mondiale) doivent (...) faire comprendre à la République du Congo qu’il lui faut mettre en place des mécanismes de transparence adaptés (...) avant de se voir octroyer un allégement de sa dette." Le Congo est en effet engagé dans des négociations en vue d’obtenir l’effacement partiel de sa dette extérieure, l’une des plus élevées du continent africain. "Ce n’est pas en poursuivant ceux qui réclament une gestion transparente des ressources pétrolières que les autorités feront avancer leur cause", observe Mme Wykes.

Une plateforme de forage en République du Congo

Dans leur lutte pour la transparence, les ONG et les bailleurs de fonds se retrouvent alliés des "fonds vautours", ces sociétés d’investissement qui rachètent la dette de pays insolvables. Dès qu’ils ont obtenu d’un tribunal une validation de la créance, ces "fonds" se mettent en chasse pour faire saisir les actifs du pays débiteur : une cargaison de pétrole, des comptes bancaires. Les "fonds vautours" se sont mis à traquer l’argent du Congo. A la mi-avril 2006, l’un d’eux a obtenu d’un tribunal français le gel de comptes bancaires domiciliés à la BNP Paribas. Auparavant, un tribunal américain avait rendu une décision dans le même sens, au profit d’un autre "fonds vautour". Etait stigmatisé un "système de blanchiment d’argent (créé par les autorités congolaises) pour mettre des revenus pétroliers à l’abri".

Jean-Pierre TUQUOI

Un restaurant de rue à Brazzaville

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Jean-Pierre TUQUOI

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source