retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique
Le Monde, 18 juin 2006

Afrique : Un gel "anti-VIH" testé sur 10000 femmes

par Paul BENKIMOUN


Une affiche contre le Sida

Plus de la moitié des personnes séropositives vivant dans les pays en développement sont des femmes. Et la majorité des 5 millions de nouvelles infections annuelles chez l’adulte se produisent lors de rapports hétérosexuels. Ce constat pousse les chercheurs à vouloir mettre au point des outils de prévention du sida dont les femmes aient la maîtrise.

Une victime du Sida


Une des pistes les plus abouties concerne les microbicides, présentés sous forme de gel à appliquer dans le vagin avant les rapports sexuels. D’ici à décembre, plus de 10000 femmes africaines devraient participer à un essai clinique, le premier de cette ampleur, pour tester l’efficacité et la sécurité d’emploi à grande échelle du gel Pro 2000. Organisé par le Conseil de la recherche médicale (MRC) du Royaume-Uni, cet essai est financé à hauteur de près de 62 millions d’euros par des fonds publics. "Nous avons commencé à recruter des femmes, en octobre 2005, sur deux sites, l’un à Johannesburg (Afrique du Sud) et l’autre en Ouganda, explique le docteur Sheena McCormack, principale responsable du Programme de développement des microbicides du Conseil de la recherche médicale. En mai 2006, cinq autres sites en Afrique du Sud et en Tanzanie ont à leur tour entamé leur recrutement et d’autres centres, notamment en Zambie, feront de même d’ici à la fin de l’année 2006." Le Pro 2000 a déjà fait l’objet de tests en laboratoire et d’études chez l’animal qui ont montré son efficacité contre le virus du sida, mais aussi contre d’autres agents d’infections sexuellement transmissibles comme le virus de l’herpès, les chlamydiae et la bactérie responsable de la gonorrhée.

Une victime du Sida

L’enrôlement des femmes, toutes séronégatives, dans l’essai, a été précédé d’une longue phase de préparation, menée de 2001 à 2003. "Il n’y a pas eu de difficultés. Les femmes africaines ont le plus souvent une meilleure connaissance de leur anatomie que les femmes des pays occidentaux. Elles ont l’habitude de faire leur toilette vaginale avec leurs doigts", commente le docteur McCormack. La moitié des participantes expérimentera le produit, tandis que l’autre moitié aura un gel placebo. Certaines voix se sont élevées pour critiquer cette procédure qui laisserait des femmes sans protection, mais les responsables de l’essai s’en défendent. "Toutes les femmes qui prennent part à l’essai sont dûment informées et bénéficient de conseils sur la prévention, notamment sur l’importance d’utiliser des préservatifs. Il est indispensable d’évaluer l’efficacité des microbicides avant de les diffuser largement", plaide le docteur McCormack. L’étude devrait se terminer d’ici à 2010.

Paul BENKIMOUN

Une affiche contre le Sida

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Paul BENKIMOUN

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source