retour article original

mardi 23 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Italie
Tribune de Genève, 20 juin 2006

Corruption : Victor Emmanuel et les écoutes téléphoniques

par Dominique DONGLAS


Henry John Woodcock

« Je ne comprend rien à tout ce dont on m’accuse. » Dans sa cellule de la prison de Potenza, Victor Emmanuel de Savoie clame son innocence. Mais le dossier instruit par le procureur, Henry John Woodcock, se base sur des centaines d’heures d’écoute téléphonique réalisées au cours de deux ans d’enquête. Et le Parquet invoque « de graves indices » pour justifier l’arrestation du prétendant au trône d’Italie.

Italia


Ainsi, le 17 février 2005, Victor Emmanuel est en conversation avec Rocco Migliardi, un repris de justice lié à la mafia sicilienne. Rocco Migliardi sollicite l’aide de son interlocuteur pour obtenir les licences pour les machines de vidéo poker truquées : « Si vous pouvez le faire, prince, c’est très bien. Il y a beaucoup d’argent à la clef. » Victor Emmanuel n’intervient pas personnellement mais charge Achille de Luca -considéré par la police comme un intermédiaire « véreux »- d’agir en son nom. Quelques jours plus tard, Achille de Luca est photographié entrant dans les locaux du ­Monopole des jeux. Puis, Achille de Luca envoie un fax à Victor Emmanuel : « J’ai transmis tes demandes qui étaient bloquées au niveau des hauts responsables de Trastevere (ndlr. l’adresse des Monopoles des jeux). A toi de décider ce qu’il faut payer à nos deux amis d’ici la semaine prochaine. J’attends tes instructions. » Le 7 mai 2005, le prince d’Italie rencontre Rocco ­Migliardi dans un hôtel luxueux. Ce dernier lui remet une enveloppe contenant 10000 euros. La police, qui est présente, photographie Victor Emmanuel en train de glisser l’enveloppe dans sa veste.

Victor Emmanuel

L’affaire des vidéos poker truqués a si bien fonctionné que Victor Emmanuel propose à ­Rocco Migliardi de l’étendre en Libye : « Ils sont d’accord pour nous donner l’exclusivité du marché. « Ils », ça veut dire le fils du numéro 1, le fils de Kadhafi. Je lui dirais que toi et moi sommes parfaitement d’accord. »

Seif Al-Islam Kadhafi

Dorénavant, les relations entre le prince d’Italie et l’homme de la mafia sicilienne sont devenues intimes. Au point qu’un soir, Victor Emmanuel s’adresse à Ugo Bonazza, un lieutenant de Rocco Migliardi, pour trouver de la compagnie féminine : « Je vais à Milan, ce soir. J’ai trois quarts d’heure de libre. J’ai envie d’aller voir une put... » Bonazza lui fournit une adresse et lui précise : « Ne vous occupez pas du prix. Je m’en charge. »

Vue de Milano

Mais, toujours selon les écoutes téléphoniques invoquées par le Parquet, le grand projet de Victor Emmanuel était de faire le rabatteur pour trouver des clients fortunés pour le Casino de Campione, le cas échéant en agrémentant leurs soirées avec des call-girls. Et c’est à Ugo ­Bonazza qu’il propose l’affaire : « Il y a des millions à prendre. J’y tiens énormément à cette ­histoire de Campione. Et puis nous irons au Casino de Venise. Ils sont intéressés. » Et nous n’en sommes qu’aux premières fuites d’un dossier de plus de 2200 pages.

Dominique DONGLAS

Vue de Venise

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Dominique DONGLAS

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source