retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Espagne
Le Monde, 29 juin 2006

Corruption : Des grands patrons de l’immobilier espagnols arrêtés dans le scandale de Marbella

par Cécile CHAMBRAUD


Vue de Marbella

Trente personnes, parmi lesquelles treize importants patrons des secteurs de l’immobilier et du bâtiment en Espagne, ont été arrêtées, mercredi 28 juin 2006, sur ordre de la justice espagnole. Elles sont accusées de "corruption et de prévarication". Il s’agit de la deuxième vague d’arrestations dans le cadre de l’"opération Malaya" lancée par la justice contre la corruption immobilière pratiquée à grande échelle à Marbella, sur la Costa del Sol, sous l’égide de la municipalité elle-même.

Espagne


Le 29 mars, le juge chargé de l’affaire avait inculpé et placé en détention provisoire la maire, Marisol Yaguë, sa première adjointe, et le conseiller à l’urbanisme, Juan Antonio Roca, considéré comme le "cerveau" du système de corruption mis en place depuis quinze ans dans la ville de la jet-set, sur la côte andalouse. L’ampleur de la corruption a conduit le gouvernement à dissoudre, en avril 2006, la municipalité, chose jamais produite en Espagne depuis le rétablissement de la démocratie. Depuis, la mairie est dirigée par un conseil de gérance provisoire. Parmi les personnes interpellées figurent aussi treize des anciens conseillers municipaux signataires de la motion de censure qui, en 2003, avait permis à Mme Yaguë de "putscher" le maire de l’époque. Désormais, les trois quarts de l’ancien conseil municipal sont sous les verrous. C’est aussi le cas de l’ancien chef de la police, accusé d’avoir fait de ses équipes une milice privée au service de Juan Antonio Roca, et de l’ancien secrétaire général de la mairie.

Marisol Yague

Les entrepreneurs du bâtiment figurent parmi les plus importants d’Andalousie et d’autres régions espagnoles. On y trouve notamment Rafael Gomez Sanchez, surnommé "Sandokan", dont l’une des trente-six entreprises, Arenal 2000, est accusée par les Verts et les socialistes de bénéficier d’un traitement de faveur de la part de la municipalité communiste de Cordoue, en matière d’urbanisme, ou encore l’un des dirigeants de l’entreprise gestionanire des arènes de Madrid, ainsi que deux éleveurs de taureaux de combat.

Juan Antonio Roca

Les documents saisis lors de la première phase de l’"opération Malaya" ont permis les nouvelles arrestations. De l’argent a été, de nouveau, saisi, sans que l’on sache le montant. En mars 2006, la police aurait mis la main sur quelque 2,4 milliards d’euros suspects.

Cécile CHAMBRAUD

Rafael Gomez Sanchez

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Cécile CHAMBRAUD

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source