retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (3ème partie) : Mars 2004
AP, 21 mars 2004

Haïti : Accueil chaleureux pour le Premier ministre Gérard Latortue aux Gonaïves


La population des Gonaives acclame Gérard Latortue, le 20 mars 2004

GONAIVES, Haïti (AP) - Le Premier ministre haïtien par intérim Gérard Latortue s’est rendu, samedi 20 mars 2004, aux Gonaïves, dans le nord du pays, d’où était partie, le 5 février, l’insurrection qui a conduit au départ du président Jean-Bertrand Aristide.

Arrivée de Gérard Latortue, le 20 mars 2004, aux Gonaives


Devant plusieurs milliers de personnes venues l’acclamer, le chef du gouvernement par intérim, qui est originaire des Gonaïves, a promis d’assurer aux habitants une vie meilleure et salué les combattants rebelles, qui tiennent toujours la quatrième ville du pays.

Gérard Latortue prononçant une allocution, dans sa ville natale des Gonaives, le 20 mars 2004

Le représentant de l’OAE (Organisation des Etats américains) David Lee, le nouveau chef de la police haïtienne Léon Charles et deux des ministres du gouvernement provisoire récemment investi, participaient au rassemblement.

Le chef rebelle Winter Etienne, maire auto-proclamé des Gonaïves, a accueilli Gérard Latortue et lancé à la foule que ses hommes déposeraient les armes lorsqu’une présence policière serait restaurée dans la ville, qui comptait environ 250000 habitants avant l’insurrection.

Wilfort Ferdinand et Butteur Métayer, pendant une remise d’armes, aux Gonaives, le 20 mars 2004

Gérard Latortue a pour sa part promis que son gouvernement assurerait un approvisionnement en eau potable aux Gonaïves, fournirait de l’équipement médicale et construirait au moins 100 habitations ainsi qu’une autoroute à quatre voies pour remplacer les deux voies en mauvais état qui constituent le principal axe sud-nord du pays.

Dans la foule, certains ont crié qu’ils avaient aussi besoin de lignes téléphoniques qui fonctionnent et d’électricité.

Le Premier ministre par intérim les a appelés à la patience : "je ne peux pas vous donner tout en même temps et je ne vais pas vous mentir".

Haïti

Gérard Latortue a également rendu hommage au défunt Amiot Métayer, ex-chef de l’Armée cannibale, une ancienne milice pro-Aristide passée à l’opposition qui a lancé l’insurrection. "Je vous demande une minute de silence pour tous ceux qui sont tombés en luttant contre la dictature et particulièrement pour Amiot Métayer", a-t-il dit.

Amiot Métayer

Amiot Métayer avait été arrêté en 2003, après des mois de pressions de l’OAE qui réclamait qu’il soit jugé pour les incendies de maisons de ses adversaires. Il avait été libéré par une opération de ses partisans en septembre 2003.

Quelques jours plus tard, on retrouvait son corps mutilé et criblé de balles. Son frère Butteur a repris la tête de la milice, accusant Aristide d’avoir donné l’ordre d’assassiner Amiot pour l’empêcher de lui nuire en diffusant publiquement certaines informations.

Associated Press

Amiot Métayer assassiné par les tueurs de Jean-Bertrand Aristide

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source