retour article original

mercredi 23 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AFP, 15 septembre 2006

Informations internationales : Les migrations en débat à l’ONU


Des émigrants clandestins arrivent aux îles Canaries, le 12 mars 2006

Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a lancé, jeudi 14 septembre 2006, une conférence sur les défis posés par les migrations internationales, en appelant les gouvernements à traiter du problème par le dialogue et la coopération plutôt que par la peur et l’antagonisme.

Des émigrants clandestins arrivent aux îles Canaries, le 12 septembre 2006


"Personne ne peut nier que la migration internationale peut avoir des aspects négatifs -le trafic d’êtres humains, la contrebande, le mécontentement social- ni qu’elle a souvent pour origine la pauvreté et l’instabilité politique", a-t-il dit à l’ouverture de ce "dialogue de haut niveau" qui doit durer deux jours. "Mais, par votre présence ici, vous prouvez votre volonté de traiter les défis de la migration par le dialogue et la coopération plutôt que par la peur et l’antagonisme", a-t-il ajouté à l’adresse des ministres ou délégués de plus de 120 pays.

Des émigrants clandestins arrivent aux îles Canaries, le 12 septembre 2006

De son côté, la nouvelle présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, la Bahreinie Haya Rashad Al-Khalifa, a affirmé que "si elle est utilisée de manière constructive, la migration peut avoir un effet important sur le développement". Elle a souligné que le but de cette conférence était de "dissiper les mythes et malentendus sur la migration internationale" et de rechercher les moyens de créer des partenariats en vue d’une action coordonnée pour rendre la migration bénéfique au développement.

Des émigrants clandestins arrivent aux îles Canaries, le 12 septembre 2006

Dans un rapport publié à l’occasion, M. Annan estime que 191 millions de personnes vivent actuellement hors de leur pays d’origine et souligne que l’émigration n’est pas l’apanage exclusif des pays en développement. "Un tiers des migrants du monde sont des citoyens de pays en développement qui vivent dans des pays développés, un tiers ont émigré d’un pays en développement dans un autre et un tiers ont quitté un pays développé", dit ce rapport.

Des émigrants clandestins aux îles Canaries, le 12 septembre 2006

Selon l’ONU, les Etats-Unis sont le premier pays hôte, avec 38 millions d’immigrants recensés en 2005, soit près de 13 % de la population. La population immigrée de l’Europe était de 64 millions la même année. Les femmes représentent près de la moitié du flux migratoire mondial. "Les gouvernements commencent à voir la migration internationale sous l’angle de l’opportunité, plutôt que de la peur", a dit M. Annan. "Le phénomène migratoire appelle aujourd’hui une discussion globale". Il a souligné que les gouvernements peuvent coopérer pour faire de la migration "un triple succès, pour les migrants eux-mêmes, pour leurs pays d’origine et pour ceux qui les accueillent". L’argent envoyé par les émigrés dans leurs pays d’origine constitue un élément clé du développement, l’ONU le chiffrant à quelque 173 milliards de dollars en 2005.

Agence France Presse

Des émigrants clandestins expulsés des îles Canaries, le 14 septembre 2006

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source