retour article original

mardi 21 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique
AP, 4 novembre 2006

Afrique : La Chine va doubler son aide d’ici 2009, annonce le président Hu Jintao


Des vendeurs de rue à Conakry, en Guinée

PEKIN (AP) - Le président chinois, Hu Jintao, a fait valoir sa volonté de resserrer les liens de son pays avec l’Afrique, en annonçant que la Chine allait doubler son aide aux pays africains, offrir cinq milliards de dollars de prêts et de crédits, ainsi que la construction d’écoles et d’hôpitaux, lors de l’ouverture du sommet sino-africain, samedi 4 novembre 2006.

Scène de marché au Bénin


La Chine souhaite se présenter comme un important partenaire économique et social de l’Afrique, alors qu’elle se tourne vers ce continent pour y trouver de nouvelles ressources énergétiques, et un marché pour ses produits. "Sans développement combiné entre la Chine et l’Afrique, il n’y aura pas de paix et de développement globaux", a déclaré Hu Jintao dans son discours d’ouverture devant les dirigeants africains qu’il accueillait au siège du Parlement chinois. "Dans cette nouvelle ère, la Chine et l’Afrique partagent de plus en plus d’intérêts communs, et ont des besoins communs croissants", a ajouté le président chinois devant l’assistance composée de trente-cinq chefs d’Etat africains et treize envoyés spéciaux des cinquante-trois pays africains.

Hu Jintao

Hu Jintao a déclaré, lors de son discours, que la Chine allait multiplier par deux d’ici 2009 son aide à l’Afrique par rapport à celle fournie en 2006, sans donner de chiffres. Pékin a également promis 3 milliards de dollars de prêts à taux préférentiels, et 2 milliards de crédits à l’export pour les trois prochaines années, et la création d’un fonds de développement Chine-Afrique. La Chine s’est en outre engagée à former 15000 travailleurs africains, construire des écoles, des hôpitaux et des cliniques anti-malaria, ainsi qu’à envoyer de jeunes Chinois volontaires en Afrique. Le dirigeants chinois a enfin promis que son pays allait augmenter le nombre de catégories de produits bénéficiant de détaxes à l’import depuis les pays d’Afrique les plus pauvres, et que trois à cinq zones de coopérations économiques seraient mises en place.

Une salle de classe à Dakar, au Sénégal

Les relations de plus en plus étroites entre la Chine et l’Afrique sont sujettes à des critiques, certains estimant qu’il s’agit d’une forme moderne de colonialisme. Des militants accusent notamment la Chine d’être complice des abus envers les droits de l’homme dans des pays comme le Soudan ou le Zimbabwe. Par ailleurs, le président de la Banque Mondiale, Paul Wolfowitz, a accusé, en octobre 2006, les banques chinoises d’ignorer les règles sur la protection de l’environnement alors qu’elles augmentaient les prêts en Afrique, et les a mises en garde contre la contribution de ces prêts à la corruption et l’augmentation de la dette.

Associated Press

Un miséreux en Ethiopie

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source