retour article original

lundi 24 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Chine
AFP, 16 janvier 2007

Corruption : Un journaliste chinois battu à mort dans les mines du Shanxi


Une mine de charbon dans la province de Shanxi

PEKIN (AFP) - Un reporter chinois a été battu à mort, dans le nord de la Chine, lors d’un reportage sur les mines de charbon, un secteur où corruption et insécurité vont souvent de pair, a indiqué, mardi 16 janvier 2007, son journal.

China


Lan Chengzhang du China Trade News, un journal de Pékin, est mort des suites des coups portés par ses agresseurs non identifiés, le 9 janvier 2007, près d’une mine du district de Huiyuan, dans la province houillère du Shanxi, ont indiqué des responsables du journal. "Lan Chengzhang venait d’être recruté et il était toujours dans sa période d’essai", a déclaré à l’AFP Wang Jianfeng, responsable de la rédaction. "Il a été battu par un groupe de voyous des mines", a-t-il ajouté. Le journal a envoyé une équipe pour enquêter et des plaintes ont été déposées auprès de la police et du gouvernement locaux.

Après une explosion dans une mine de charbon, des sauveteurs s’apprêtent à descendre à la recherche de survivants, à Tongchuan, le 19 juillet 2005

Selon le quotidien Southern Daily newspaper, Lan Chengzhang est mort à l’hôpital dans la ville voisine de Datong, le 10 janvier 2007, après avoir été agressé alors qu’un de ses collègues était retenu dans le bureau d’un responsable d’une mine de Huiyuan. Selon le collègue, le patron de cette mine a envoyé des hommes de main pour s’en prendre à Lan. Aucun responsable de Datong n’était disponible pour commenter l’affaire, mardi 16 janvier 2007. Selon le quotidien Southern Daily Newspaper, des responsables de la ville ont accusé Lan Chengzhang d’être un faux journaliste, qui souhaitait faire chanter les responsables locaux du secteur minier pour obtenir de l’argent.

Après une explosion dans une mine de charbon, un sauveteur s’apprête à descendre à la recherche de survivants, à Tongchuan, le 19 juillet 2005

Alors que les mines chinoises sont les plus dangereuses au monde, avec près de 8000 morts en 2005, dont 6000 dans celles de charbon, les autorités locales ont souvent été accusées de fermer les yeux sur les conditions de sécurité, notamment en raison des investissements des cadres dans le secteur. En août 2005, le gouvernement central a intimé l’ordre aux responsables du Parti et du gouvernement de retirer leurs investissements de ce secteur. En janvier 2007, le gouvernement chinois a annoncé avoir sanctionné 315 responsables pour des investissements illégaux dans des mines de charbon. Sur ces 315 fonctionnaires, 45 seront poursuivis en justice.

Agence France Presse

Une charrette chargée de charbon

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source