retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Italie L’affaire Parmalat
© SDA-ATS News Service, 26 mars 2004

Parmalat veut quitter 20 pays et réduire ses effectifs de 50 %


Vue de Parma

MILAN - Parmalat veut réduire ses effectifs de près de 50 %, notamment en vendant ou en fermant ses filiales dans une vingtaine de pays. Le groupe agroalimentaire italien veut éteindre les foyers de pertes qui l’ont contraint au dépôt de bilan en décembre 2003.


Lors de la première réunion organisée avec ses créanciers internationaux, le géant italien de l’agroalimentaire a ajouté avoir engagé des discussions avec un acquéreur potentiel de ses activités aux Etats-Unis. Il a également précisé vouloir céder ses filiales au Mexique ainsi que dans la majeure partie de l’Amérique latine et en Asie.

S’il mène à bien l’ensemble de ses projets de cessions et de fermetures, le groupe, actuellement présent dans 30 pays, devrait ramener ses effectifs à moins de 17000 personnes, contre 32000 aujourd’hui.

Enrico Bondi, l’administrateur intérimaire nommé par les pouvoirs publics, veut par ce biais recentrer la huitième entreprise italienne par le chiffre d’affaires sur l’Europe, le Canada et l’Australie. Il rompt donc avec une stratégie d’expansion qui avait fait du groupe l’un des plus internationalisés du pays avant qu’éclate un scandale financier retentissant, qui a conduit plusieurs de ses dirigeants en prison.

Enrico Bondi

Mais le sauvetage de l’entreprise parmesane risque de coûter cher à ses créanciers, qui devront accepter d’échanger une partie de ses 14,5 milliards d’euros (22,6 milliards de francs) de dettes en actions.

Calisto Tanzi, fondateur de Parmalat, deux de ses enfants, plusieurs anciens cadres dirigeants de l’entreprise et certains consultants et auditeurs sont soupçonnés d’avoir dissimulé des informations aux investisseurs et entravé l’action des autorités de marché. Certains d’entre eux auraient en outre puisé dans la trésorerie du groupe.

© SDA-ATS News Service

Calisto Tanzi

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source