retour article original

lundi 24 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée
AP, 21 janvier 2007

Guinée : Violents affrontements


Vue de Conakry

CONAKRY (AP) - Les violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants réclamant le départ du président guinéen, le général Lansana Conté, ont fait au moins trois morts et vingt blessés, samedi 20 janvier, selon la radion publique. Ces dernières violences se sont déroulées à N’Zerekore, dans le sud-est, l’une des villes désormais également touchée par le mouvement de grève générale lancé dans la capitale du pays le 10 janvier. A Conakry, selon la radio, les forces de sécurité ont arrêté une centaine de personne, samedi 20 janvier 2007, pour ce qui est la journée la plus violente depuis le début du mouvement. La pression monte donc sur le président Conté, 72 ans et gravement malade, pour qu’il quitte le pouvoir et cède la place à un gouvernement de transition.

Guinée


Tout a commencé le 10 janvier 2007, après la remise en liberté par le président de deux hauts responsables poursuivis pour détournement de millions de dollars de fonds publics. Depuis, dans ce pays en crise où Lansana Conté est au pouvoir depuis 1984, les syndicats se sont alliés et ont juré de ne pas céder avant le départ du général-président. Les responsables d’Afrique occidentale s’inquiètent et appellent Lansana Conté au dialogue alors que, mercredi 17 janvier 2007, au huitième jour de grève générale, le pays étant désormais paralysé, la situation a dégénéré à Conakry.

Associated Press

Lansana Conté

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source