retour article original

mardi 27 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Côte d’Ivoire
AP, 14 février 2007

Côte d’Ivoire : Le propriétaire du "Probo Koala" va verser 150 millions d’euros pour clore l’affaire de la pollution d’Abidjan


Vue du Probo Koala

AMSTERDAM (AP) - La société néerlandaise Trafigura Beheer, accusée d’être à l’origine du déchargement de déchets toxiques à Abidjan, est tombée d’accord avec le gouvernement de la Côte d’Ivoire pour payer une somme de 150 millions d’euros pour résoudre l’affaire, ont annoncé, tard mardi 13 février 2007, les autorités ivoiriennes. La pollution des terres ivoiriennes, en août 2006, avait provoqué la mort de dix habitants et l’hospitalisation de 69 autres. Des dizaines de milliers d’autres ont été plus légèrement intoxiqués.

Côte d’Ivoire


Trafigura avait toujours nié toute activité illégale dans cette affaire, qui avait vu la mort de dix personnes, soulignant qu’elle avait passé un accord de sous-traitance avec une entreprise locale, chargée de disposer des déchets du navire "Probo Koala" en août 2006. La compagnie néerlandaise affirme également que les déchets n’étaient pas toxiques, alors même qu’une enquête des Nations Unies faisait état d’éléments chimiques qui, en quantités importantes, peuvent être mortels pour l’homme. Dans un communiqué, Trafigura précise que l’accord prévoit également la remise en liberté de trois de ses dirigeants -Claude Dauphin, Jean-Pierre Valentini et Nzi Kablan, détenus, à Abidjan, depuis le 18 septembre 2006, dans le cadre de l’affaire. "Ni la compagnie ni le gouvernement ivoirien n’accepte la responsabilité pour les événements d’août dernier impliquant le "Probo Koala", a déclaré Trafigura dans le communiqué. "Toutefois, Trafigura prend son rôle de citoyen global très au sérieux, et à cette fin soutient financièrement le gouvernement ivoirien pour la santé future de ses citoyens". "C’est un bon accord qui permettra à l’Etat d’indemniser les victimes", a déclaré le président ivoirien, Laurent Gbagbo, à la presse après la signature du texte, tard mardi 13 février 2007 au soir.

Des Ivoiriens victimes d’intoxication font la queue à l’hôpital Abobo d’Abidjan, le 17 septembre 2006

L’enquête du gouvernement néerlandais se poursuit pour déterminer si le "Probo Koala" aurait dû obtenir l’autorisation de quitter le port d’Amsterdam, alors que les autorités portuaires lui avait refusé de décharger ses déchets.

Associated Press

Vue du Probo Koala

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source