retour article original

dimanche 21 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée
AFP, 18 février 2007

Guinée : Des centaines d’arrestations


Des Guinéens viennent identifier les cadavres de proches, à la morgue de Conakry, le 23 janvier 2007

Des "centaines de personnes" ont été arrêtées, ces derniers jours, dans plusieurs villes de Guinée, où un état de siège a été décrété, le 12 février 2007, par le président, Lansana Conté, face à une contestation croissante, ont affirmé des responsables de la société civile.

Guinée


Le président Conté a décrété, le 12 février 2007, un état de siège extrêmement contraignant, prévoyant notamment un couvre-feu de 18 heures sur 24, pour mettre un terme à des grèves générales et à des manifestations anti-régime qui ont fait au moins 113 morts. Cet état de siège donne notamment le droit aux forces de l’ordre d’arrêter "toute personne dont l’activité présente un danger pour la sécurité publique" et de "mener en tout lieu des perquisitions de jour et de nuit". "Des centaines de personnes ont été arrêtées, ces derniers jours, pendant la nuit, et généralement sur indication de responsables du parti au pouvoir", a déclaré, à l’AFP, Ben Sékou Sylla, président du Conseil national des organisations de la société civile. Selon lui, il s’agit d’une "véritable razzia contre des militants et manifestants opposés au pouvoir". Les personnes arrêtées sont en général "conduites dans les camps militaires et les brigades de gendarmerie", a-t-il affirmé. "Il y a beaucoup d’arrestations, notamment parmi les militants des partis d’opposition", a également estimé Thierno Maadjou Sow, président de l’organisation guinéenne des droits de l’Homme. "C’est très courant chez nous, mais ça c’est vraiment aggravé ces derniers jours", a-t-il ajouté.

Une fillette se lave les cheveux, à Conakry, le 15 février 2007

Selon des témoignages recueillis par l’AFP, ces interpellations ont notamment eu lieu à Kundara, Labé, Télémélé, Siguiri, Dabola, Mamou, Kouroussa, Guéckédou, Nzérékoré et Kissidougou, Kérouané, Kankan, Banankoro (est), Sangaredi et dans la capitale, Conakry.

Agence France Presse

Des voyageurs s’apprêtent à quitter la Guinée, à l’aéroport de Conakry, le 16 février 2007

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source