retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Israël
AFP, 19 février 2007

Corruption : Le chef de la police israélienne, impliqué dans une affaire mafieuse, démissionne


Vue de Jérusalem

Le chef de la police israélienne, Moshé Karadi, impliqué dans une affaire liée à une famille du milieu israélien, a présenté, dimanche 18 février 2007, sa démission, lors d’une conférence de presse.

Israël


Une commission d’enquête présidée par un juge avait, plus tôt dans la journée, recommandé, dans un rapport, la destitution, notamment, de Moshé Karadi, et du chef de la police de Jérusalem, Ilan Franco. Ces deux officiers de police sont accusés d’avoir favorisé la promotion d’un commissaire, alors qu’il était soupçonné d’avoir des liens avec une famille mafieuse, les Farinyan, installée dans le sud d’Israël. L’affaire dans laquelle Moshé Karadi est impliqué, qui a fait la une des médias israéliens, dimanche 18 février 2007, a débuté, en septembre 1999, lorsqu’un policier en uniforme, Tzahi Ben-Or, a participé au meurtre d’un membre du milieu, tué dans son lit d’hôpital près de Tel-Aviv, pour le compte de la famille Farinyan. Ce policier, arrêté par la suite pour sa participation à un cambriolage, a avoué le meurtre et mis en cause des officiers de police liés à la famille du commanditaire du meurtre. Placé en résidence surveillée à son domicile, il s’est échappé au Mexique où il a été abattu, en avril 2001, par un tueur engagé par les Farinyan, selon les médias. C’est à la suite de révélations faites sur ce dossier par la deuxième chaîne de télévision privée qu’une commission d’enquête qui a entendu des dizaines de témoins avait été mise en place.

Ilan Franco

"En raison de ma volonté de donner l’exemple (...), j’ai décidé de mettre fin à mes fonctions à la tête de la police israélienne", a-t-il déclaré. Moshé Karadi a ajouté qu’il avait été surpris par les conclusions, particulièrement sévères à son égard, de la commission. "Je reviendrai sur les détails (...) mais ce n’est ni le lieu ni le moment de le faire", a-t-il dit. "C’est un moment très difficile pour moi et pour l’organisation dont je suis à la tête", a-t-il ajouté.

Agence France Presse

Moshe Karadi

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source