retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Irak
AFP, 3 avril 2007

La corruption a fait perdre 8 milliards de dollars à l’Etat irakien en 4 ans


Un terminal pétrolier à Bassora, le 21 août 2004

La corruption au sein de l’administration irakienne a fait perdre huit milliards de dollars à l’Etat irakien depuis la chute du régime de Saddam Hussein, en 2003, a indiqué, mardi 3 avril 2007, le juge Radi Al-Radhi qui préside le Comité de probité publique.

Irak


"Les montants perdus à cause de la corruption administrative et financière sont évalués à huit milliards de dollars" depuis l’invasion américaine en 2003, a précisé le juge, cité dans un communiqué. Le Comité de probité publique, organisme indépendant mis en place en juin 2004, a déposé un recours devant la Cour suprême irakienne en vue de faire annuler l’article 136B de la Constitution adoptée en octobre 2005, qui l’empêche de lutter efficacement contre la corruption au sein de l’Etat, a-t-il précisé dans le communiqué. Cet article stipule que le Comité doit obtenir l’accord d’un ministre s’il souhaite interroger un collaborateur de son ministère soupçonné de corruption. Ce seul article a fait perdre "55 millions de dollars" à l’Etat irakien, a affirmé le juge. Il a ajouté que le Comité enquêtait sur quelque 180 employés du ministère du pétrole à Bassora, ville pétrolière du sud, en raison de soupçons de corruption.

Une flaque de sang sur le lieu d’un attentat, à Bagdad, le 30 mars 2007

Fin 2006, l’ancien ministre irakien de l’Electricité, Ayhem Al-Samarraï, avait été condamné pour corruption, détournement de fonds et malversations, selon le Comité de probité publique. Il était accusé d’avoir détourné avec un autre ministre près de 2 milliards de dollars. Incarcéré à Bagdad, Ayhem Al-Samarraï s’était évadé de prison à la mi-décembre 2006 et aurait trouvé refuge en Jordanie.

Agence France Presse

Des cadavres sur le point d’être transférés à la morgue de Kirkouk, le 1er avril 2007

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source