retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en France
AFP, 11 avril 2007

Corruption : Les affirmations du Canard enchaîné à propos d’un accord secret Sarkozy-Chirac sont démenties


Jacques Chirac

PARIS (AFP) - Les affirmations du Canard Enchaîné sur un accord entre Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, pour éviter à ce dernier toute poursuite judiciaire à son départ de l’Elysée, ont provoqué une cascade de réactions et de démentis.

France


Après avoir nié dans la matinée tout accord entre le chef de l’Etat et le candidat UMP, l’Elysée est revenu sur cette affaire en fin d’après-midi, assurant que "ces allégations sont totalement infondées et mensongères". "Il s’agit d’un procédé scandaleux et inacceptable que la période électorale ne saurait excuser", selon la présidence. Pour Nicolas Sarkozy, qui s’est rendu en banlieue, à Villepinte (Seine-Saint-Denis), à l’occasion d’une "cérémonie d’entrée dans la nationalité française", "c’est grotesque, c’est blessant, c’est mensonger".

Nicolas Sarkozy

Alors que le Parti socialiste s’est contenté de demander à "chaque candidat" de "s’engager, s’il est élu, sans ambiguïté à ne pas étouffer, entraver ou amnistier aucune affaire judiciaire en cours", François Bayrou a jugé que "si c’est vrai, c’est évidemment inacceptable". Pour les Verts, on est, avec la droite, "encore dans un système d’ancien régime, complètement présidentiel". Olivier Besancenot et José Bové ont de leur côté dénoncé "les petits arrangements entre amis".

José Bové

L’ex-PDG d’Airbus et co-président d’EADS Noël Forgeard, a pour sa part fait l’unanimité contre lui, mercredi 11 avril 2007, après les révélations sur les 8,4 millions d’euros qu’il a empochés à son départ du groupe. "Indigné", le président de l’Assemblée nationale Patrick Ollier (UMP) a été rejoint par le candidat CPNT Frédéric Nihous, pour qui cela est "dégueulasse", tandis que le porte-parole de Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, qualifiait ces indemnités de "délirantes", les autres candidats de gauche criant à la "provocation" et au "scandale".

Agence France Presse

Noël Forgeard

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source