retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AFP, 1er avril 2004

Proche Orient : Les Palestiniens veulent qu’un retrait de Gaza ne soit qu’une étape


JERICHO (AFP) - Le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a réclamé, jeudi 1er avril 2004, des "assurances" qu’un retrait israélien de la bande de Gaza ne serait qu’une étape conduisant à un retrait global des territoires palestiniens, lors d’une rencontre avec trois émissaires américains.


Les émissaires ont discuté avec M. Qoreï du "plan de séparation" d’avec les Palestiniens envisagé par le Premier ministre israélien Ariel Sharon avant de rencontrer ce dernier à Jérusalem, en vue de la visite qu’il doit effectuer dans deux semaines à Washington.

"Nous avons évoqué la question des assurances et des garanties qui peuvent être données aux Palestiniens afin que cela (le retrait de Gaza) ne préjuge pas de l’issue des négociations sur Jérusalem, les frontières, les colonies, les réfugiés et l’eau", a déclaré M. Qoreï à l’issue de l’entretien, à Jéricho en Cisjordanie.

"Toutes ces questions doivent être résolues à travers des négociations avec les Palestiniens. Nous ne sommes pas contre un retrait de Gaza à condition qu’il s’agisse d’une étape vers l’application de la Feuille de route", le dernier plan de paix international, a-t-il ajouté.

Ce plan qui est resté jusqu’à présent lettre morte, prévoit la création d’un Etat palestinien d’ici 2005.

La délégation américaine est composée du secrétaire d’Etat adjoint chargé du Proche-Orient William Burns, le conseiller présidentiel adjoint pour la sécurité nationale Stephen Hadley et le directeur pour le Proche-Orient au sein du Conseil de sécurité nationale, Elliot Abrams.

M. Sharon, qui a engagé une difficile bataille intérieure pour faire adopter son plan prévoyant un retrait de la bande de Gaza espère obtenir des "contreparties" politiques américaines pour l’aider à convaincre le Likoud, son parti, de le soutenir.

Le Premier ministre a annoncé, mardi 30 mars 2004, qu’il organiserait un "référendum" parmi les quelque 200000 membres du Likoud à son retour des Etats-Unis, où il doit rencontrer, le 14 avril 2004, le président George W. Bush.

Parmi les "contreparties" qu’il espère obtenir des Etats-Unis figureraient une reconnaissance de facto de l’annexion des trois principaux groupes de colonies de Cisjordanie, une déclaration américaine écartant le "droit au retour" des réfugiés palestiniens et affirmant que la lutte menée par Israël contre les islamistes du Hamas s’intègre dans la "guerre mondiale contre le terrorisme".

Concernant les deux premiers points, les médias israéliens estimaient qu’Israël devrait se contenter d’une formule vague. Le troisième point constituerait une reconnaissance implicite qu’Israël a le droit d’éliminer les dirigeants du Hamas comme cela a été le cas le 22 mars lorsque le fondateur de ce mouvement, cheikh Ahmad Yassine, a été assassiné dans un raid israélien à Gaza.

Sur le terrain, douze Palestiniens dont huit activistes recherchés par les services de sécurité israéliens, ont été arrêtés par des soldats lors d’un raid ponctué d’échanges de tirs dans un hôpital psychiatrique de Bethléem (Cisjordanie).

Les huit activistes sont, selon l’armée israélienne, des membres des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, un groupe armé lié au Fatah, le mouvement du dirigeant palestinien Yasser Arafat.

Parmi eux figure le chef des Brigades pour la région de Bethléem, Jamal Hamamrah, accusé d’être impliqué dans un attentat suicide à Jérusalem, le 29 janvier 2004, qui avait fait 10 morts outre son auteur.

Par ailleurs, des soldats et des gardes frontières israéliens se sont heurtés pour la seconde journée consécutive à des jeunes colons qui tentaient de reconstruire un point de colonisation sauvage près de Hébron (sud de la Cisjordanie).

Une dizaine de colons ont été interpellés lors des incidents, selon une source policière.

En outre, six militants pacifistes israéliens ont été interpellés pour s’être opposés à la destruction de maisons palestiniennes dans le village de Harbata, près de Ramallah, dans le nord de la Cisjordanie, rapporte la radio militaire israélienne.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source