retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (1ère partie) : De février 2004 à août 2004
Reuters, 2 avril 2004

Jacques Chirac à Moscou, pour encourager Vladimir Poutine

par Elizabeth PINEAU


MOSCOU (Reuters) - Trois semaines après la réélection de Vladimir Poutine, Jacques Chirac se rend, samedi 3 avril 2004, à Moscou pour une visite de travail destinée à consolider le réchauffement entre Paris et Moscou et à soutenir les "efforts de modernisation" engagés par son homologue russe.


Au terme d’une semaine agitée et au lendemain du premier conseil des ministres du gouvernement Raffarin III -qui l’ont conduit à retarder et écourter son séjour moscovite initialement prévu 48 heures plus tôt-, le président français devra laisser de côté les problèmes de politique intérieure pour se consacrer à ses prérogatives diplomatiques.

Le chef de l’Etat sera accueilli peu après sa descente d’avion par un Vladimir Poutine facilement réélu, le 14 mars 2004, avec plus de 71 % des voix pour un deuxième mandat de quatre ans.

"En se rendant à Moscou quelques semaines après la réélection du président Poutine, le président de la République entend marquer l’importance qu’il attache au développement d’une relation forte et confiante entre la France et la Russie ainsi qu’au développement des relations entre l’Union européenne et la Russie", a déclaré la porte-parole de l’Elysée, Catherine Colonna.

Dans un pays où un cinquième des 144 millions d’habitants vit au-dessous du seuil de pauvreté, Vladimir Poutine s’est engagé à relancer la croissance économique tout en promettant de renforcer la société civile et de préserver la liberté des médias.

Un programme que Jacques Chirac, laissant de côté les critiques d’hier liées à la question des droits de l’homme et au conflit tchétchène, semble décider à soutenir en insistant sur les progrès accomplis par la Fédération de Russie depuis les bouleversements consécutifs à la chute de l’empire soviétique.

Visite d’un centre spatial

Le chef de l’Etat français "a une vision stratégique des relations avec la Russie et de l’évolution de ce pays.

Chacun doit bien considérer le chemin parcouru depuis dix ans. Cette décennie a permis à la Russie de tourner la page du totalitarisme, d’avancer dans la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit et de devenir un vrai partenaire", a ajouté Catherine Colonna. "Ses efforts de modernisation méritent d’être soutenus. Ils sont dans l’intérêt de tous".

Le séjour-éclair de Jacques Chirac débutera par une visite du Centre d’essais et de contrôle spatial militaire, où Vladimir Poutine et le ministre de la Défense Sergueï Ivanov lui serviront de guide.

Jacques Chirac est le premier chef d’Etat occidental à visiter ce complexe des environs de Moscou qui vécut les grandes heures de la conquête spatiale soviétique, puis russe. L’Elysée voit "incontestablement" dans ce droit de visite "un geste de confiance" vis-à-vis de la France auquel "le président est sensible".

Cette visite s’inscrit également dans le rapprochement entre la Russie et l’Europe en matière spatiale, récemment concrétisée par l’accord fixant le cadre du lancement des fusées Soyouz depuis la base de Kourou, en Guyane française, jusqu’ici réservée au lanceur européen Ariane.

Outre les questions bilatérales, la situation internationale prendra une grande place dans l’entretien prévu en fin d’après-midi entre les deux présidents. Poutine et Chirac devraient évoquer la situation au Proche-Orient, en Irak, dans les Balkans et ainsi que la lutte contre le terrorisme.

La convergence de vues sur la crise irakienne, pour laquelle Paris et Moscou souhaitent un règlement sous l’égide des Nations unies après s’être opposés ensemble à l’intervention militaire américaine, a largement contribué au réchauffement des liens franco-russes depuis l’an dernier

La question d’une probable participation de Vladimir Poutine aux cérémonies du soixantième anniversaire du débarquement allié en Normandie, début juin prochain en France, est également "à l’ordre du jour", a fait savoir l’Elysée.

Vladimir Poutine et Jacques Chirac donneront une conférence de presse commune avant de dîner en tête à tête. Le président français reprendra l’avion pour Paris dès samedi 3 avril 2004 au soir.

Elizabeth PINEAU

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Elizabeth PINEAU

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source