retour article original

mardi 21 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AFP, 3 avril 2004

Proche Orient : Yasser Arafat indifférent aux menaces d’Israël, trois Palestiniens et un colon israélien tués


RAMALLAH (AFP) - Le dirigeant palestinien Yasser Arafat a affirmé, samedi 3 avril 2004, que les menaces lancées contre lui par le Premier ministre israélien Ariel Sharon le laissaient "indifférent", tandis que trois Palestiniens et un colon israélien étaient tués.


"Cela me laisse indifférent, ce qui m’importe c’est notre peuple, nos enfants, nos femmes, nos étudiants et nos lieux saints musulmans et chrétiens", a déclaré Yasser Arafat à des journalistes à Ramallah à l’issue d’une rencontre avec le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah.

M. Sharon a laissé planer, vendredi 2 avril 2004, la menace d’une liquidation du président de l’Autorité palestinienne. "Quiconque tue un juif, frappe un citoyen israélien ou envoie quelqu’un tuer des juifs est un homme dont le sang retombera sur la tête", autrement dit qui sera responsable de sa propre mort, a-t-il dit vendredi au quotidien Haaretz.

"Je ne proposerais à aucune compagnie d’assurance de l’assurer" sur sa vie, a également déclaré M. Sharon.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Tzahi Hanegbi, est revenu à la charge, samedi 3 avril 2004. "Il est important que tous ceux qui envoient des kamikazes sachent qu’ils ne bénéficient plus de la moindre immunité comme l’a déclaré le Premier ministre", a-t-il dit à la radio publique.

Les Etats-Unis ont de leur côté demandé à Israël de ne pas s’en prendre au leader palestinien.

"Notre position sur de telles questions -l’exil ou l’assassinat de Yasser Arafat- est très bien connue. Nous (y) sommes opposés et nous l’avons fait très clairement savoir au gouvernement d’Israël", a déclaré le secrétaire d’Etat adjoint Richard Armitage.

A plusieurs reprises, M. Sharon a indiqué dans le passé qu’il s’était engagé auprès du président américain George W. Bush à ne pas attenter à la vie du leader palestinien.

Selon des commentateurs israéliens, les propos de M. Sharon étaient surtout à usage interne et destinés à satisfaire la base et les "durs" de son parti, le Likoud, avant un référendum sur son plan de séparation d’avec les Palestiniens, qui prévoit notamment un retrait des colonies israéliennes de Gaza.

Sur le terrain, les violences se sont poursuivies. Deux Palestiniens ont été tués, vendredi 2 avril 2004 au soir, par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza près du camp de réfugiés de Boureij et au nord de la ville de Gaza, selon des responsables des services de sécurité palestiniens.

En Cisjordanie, un colon israélien a été tué, durant la nuit de vendredi 2 avril à samedi 3 avril 2004, dans l’implantation d’Avnei Hefetz dans le nord de la Cisjordanie par un Palestinien armé, qui avait réussi à s’y infiltrer, avant d’être abattu par des soldats israéliens.

Un correspondant anonyme se réclamant du Hamas, le principal mouvement islamiste palestinien, a revendiqué la responsabilité de cette attaque.

L’armée israélienne a imposé le couvre-feu et procédé à une incursion dans le camp de réfugiés et la ville de Tulkarem situés prés d’Avnei Hefetz.

Les quatre décès ont porté à 3892 le nombre de tués depuis le début de l’intifada fin septembre 2000, dont 2925 Palestiniens et 898 Israéliens.

A Naplouse, une trentaine de Palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne, dans la nuit de vendredi 2 avril à samedi 3 avril 2004, lors d’une incursion dans cette ville, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens.

Selon des sources militaires israéliennes, 23 Palestiniens ont été arrêtés à Naplouse durant cette incursion, qui a débuté vendredi 2 avril 2004 au soir.

Par ailleurs, le Front de Libération de la Palestine (FLP) a élu, samedi 3 avril 2004, Omar Chibli, 59 ans, à sa direction pour remplacer Abou Abbas, décédé le mois dernier dans une prison américaine en Irak, a indiqué le porte-parole de ce petit mouvement radical.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source