retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AP, 3 avril 2004

Proche Orient : le gouvernement russe juge "inacceptables" les menaces israéliennes contre Yasser Arafat


MOSCOU (AP) - La diplomatie russe a qualifié, samedi 3 avril 2004, d’"inacceptables" les récentes menaces lancées par le Premier ministre israélien Ariel Sharon à l’encontre du dirigeant palestinien Yasser Arafat.


"La Russie s’est à plusieurs reprises élevée contre la pratique des exécutions extrajudiciaires, qui non seulement violent le droit international mais vont à l’encontre des efforts en vue de briser le cercle insensé de la violence et d’entamer un dialogue constructif entre les parties au conflit", a déclaré le porte-parole du ministre des Affaires étrangères Alexander Yakovenko.

Moscou considère "inacceptables (...) les annonces contenant des menaces directes à l’encontre de Yasser Arafat, dirigeant légalement élu et reconnu du peuple palestinien", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, la diplomatie russe a appelé la direction palestinienne à "prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à l’activité des groupes terroristes", précise M. Yakovenko.

Ariel Sharon a laissé clairement entendre, vendredi 2 avril 2004, que le président de l’Autorité palestinienne et le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah pourraient être liquidés, déclarant notamment qu’"Arafat n’avait pas de police d’assurance" et que "quiconque tuait un juif ou faisait du mal à un citoyen israélien ou encore faisait tuer des juifs, était une cible. Point final".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source