retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (3ème partie) : Du 1er avril 2004 au 15 avril 2004
Reuters, 4 avril 2004

Irak : Fusillade près de Nadjaf, 19 morts et une centaine de blessés. Autres tirs contre des manifestants à Bagdad

Suivi de : "Quatre soldats salvadoriens tués à Nadjaf"


NADJAF, Irak (Reuters) - Au moins 19 personnes ont péri et une centaine d’autres ont été blessées dans une fusillade qui a opposé d’une part des forces espagnoles et des policiers irakiens et d’autre part des manifestants et miliciens irakiens, dimanche 4 avril 2004, à Koufa près de Nadjaf, ont annoncé les responsables d’un hôpital.


Hadi Abdoul Ridha, directeur de la morgue de l’hôpital général de Nadjaf, a déclaré à Reuters que les corps de onze morts avaient été acheminés dans son établissement. Le directeur de l’hôpital, Chaouki Ouassik, a parlé d’au moins 90 blessés.

Un peu plus tôt, un responsable de l’hôpital Sada à Koufa avait fait état d’au moins huit morts transportés dans ses services, et d’au moins 35 blessés, dont certains dans un état grave.

Les forces de sécurité ont d’autre part ouvert le feu, dimanche 4 avril 2004, sur des manifestants chiites dans le centre de Bagdad, ont rapporté des témoins. On ignore pour l’instant qui exactement a déclenché les tirs dans la capitale irakienne. Comme à Koufa, les manifestants étaient des partisans du dignitaire chiite anti-américain Moktada al Sadr, qui contrôle une milice, l’"armée du Mehdi".

Reuters

Quatre soldats salvadoriens tués à Nadjaf

MADRID (AP) - Quatre soldats salvadoriens ont été tués et neuf autres ont été blessés, dimanche 4 avril 2004, lors d’affrontements, à Nadjaf, entre des troupes espagnoles de la coalition en Irak et des manifestants chiites, a annoncé le ministère espagnol de la Défense.

Les heurts se sont produits lorsque des hommes armés, partisans du dirigeant chiite Mouqtada al-Sadr, ont ouvert le feu sur la garnison espagnole pour protester contre l’arrestation d’un collaborateur du dignitaire, a indiqué le ministère.

Aucun Espagnol n’a été blessé lors de ces violences, assurait-on de même source, ajoutant que les troupes basées à Nadjaf ont riposté par légitime défense.

Les militaires salvadoriens présents en Irak sont placés sous commandement espagnol au sein d’une brigade internationale comprenant des troupes d’Amérique centrale.

L’Espagne compte à elle seule 1300 hommes en Irak et le contingent d’Amérique centrale est d’une taille équivalente.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source