retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Ethiopia
AP, 18 août 2007

Ethiopia : Trente-deux opposants libérés après deux ans sans inculpation


Des blindés dans les rues d’Addis Abeba, le 9 juin 2005

ADDIS ABEBA - Trente-deux opposants détenus depuis deux ans sans avoir été inculpés en Ethiopie ont été libérés, samedi 18 août 2007, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Zemedkun Tekle.

Ethiopia


En 2005, l’opposition au régime de Meles Zenawi avait remporté un nombre important de voix, mais pas suffisamment pour renverser le gouvernement. L’opposition a affirmé que le scrutin avait été frauduleux. A la fin de l’année 2006, Addis Abeba a reconnu que ses forces de sécurité avaient tué 193 civils au cours des manifestations ayant suivi ces élections, mais affirmé que le recours à la force n’avait pas été excessif. Ces militants avaient été arrêtés dans le cadre de violences post-électorales et avaient réclamé à être graciés, tout comme trente-huit dirigeants de l’opposition jugés pour incitation à la violence et condamnés à des peines allant de 18 mois à la prison à vie. Ces derniers ont été libérés, le 20 juillet 2007, après avoir signé, selon eux sous la contrainte, des lettres d’excuses au gouvernement. Bereket Simon, conseiller du Premier ministre, Meles Zenawi, a dit ne pas savoir pourquoi ces personnes avaient été détenues deux ans sans être inculpées.

Associated Press

Meles Zenawi

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source