retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Algérie
Le Figaro, 6 septembre 2007

Algérie : Un kamikaze s’est fait sauter à Batna, une ville des Aurès où devait se rendre le président Bouteflika


Le lieu d’un attentat, à Batna, le 6 septembre 2007

Un kamikaze s’est fait exploser, le 6 septembre 2007 après-midi, dans le centre de Batna, une ville des Aurès, à 400 km au sud-est d’Alger. La déflagration aurait fait 15 morts et 74 blessés, selon un bilan communiqué par la télévision publique algérienne. Cet attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat.

Algérie


Le terroriste, qui portait la bombe sur lui, s’était joint à un rassemblement d’habitants venus accueillir le président algérien, en visite le jour même dans la région. "Le Président de la République en visite de travail et d’inspection dans les wilaya d’Oum El-Bouagui et Batna", indique en effet le site de la présidence algérienne. Le kamikaze s’est fait sauter 46 minutes avant l’heure prévue pour la visite présidentielle. Il aurait précipité son action après avoir été démasqué par des habitants. Abdelaziz Bouteflika n’était pas sur les lieux au moment de l’attentat, mais il s’est rendu au chevet des victimes à l’hôpital de la ville. Il a condamné les "criminels" dont les actes "n’ont absolument rien de commun avec les nobles valeurs de l’Islam", dans une intervention à la télévision publique, tout en confirmant la politique de réconciliation nationale dont il est le promoteur.

Abdelaziz Bouteflika

L’Algérie est touchée depuis de longs mois par un regain du terrorisme. En février, sept attentats simultanés à la voiture piégée contre des commissariats et des gendarmeries avaient frappé les régions de Boumerdès et Tizi Ouzou, coûtant la vie à six personnes. Le 11 avril, un double attentat visant le Palais du gouvernement, à Alger, et l’important commissariat de Bab Ezzouar, dans la banlieue, avait ensanglanté la capitale, fait 30 morts et 200 blessés. En juillet 2007, un autre attentat-suicide au camion piégé visant l’armée faisait huit morts dans l’est algérien. Tous ces attentats ont été revendiqués par l’Organisation d-Al-Qaïda au Maghreb islamique, l’ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC).

Avec AFP et AP

Le lieu d’un attentat, à Alger, le 11 avril 2007

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source