retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (3ème partie) : Du 1er avril 2004 au 15 avril 2004
Reuters, 8 avril 2004

Irak : Combats de rue à Kerbala et à Falloudja


BAGDAD (Reuters) - Les miliciens du chef radical chiite Moktada al Sadr ont engagé de nouveaux combats contre les forces alliées des Etats-Unis dans la ville sainte irakienne de Kerbala.


Des affrontements ont éclaté entre les soldats polonais et bulgares et les hommes de "l’Armée de Mehdi", mercredi 7 avril 2004 au soir, vers 23h00 (19h00 GMT), et les combats se sont poursuivis toute la nuit, dans les rues de Kerbala, a indiqué un porte-parole militaire polonais.

"Il y a eu des tirs toute la nuit", a déclaré le lieutenant-colonel Robert Strzelecki, sans évoquer le moindre bilan.

D’après un responsable médical, Mehdi al Hasnaoui, quatre Irakiens ont été tués et 16 blessés.

Des habitants ont rapporté que "l’Armée de Mehdi" contrôlait la ville, située au sud de Bagdad, et ses lieux saints vers lesquels des centaines de milliers de chiites s’apprêtent à converger ce week-end pour l’une des plus importantes fêtes religieuses de leur communauté.

Les partisans de Moktada al Sadr sont descendus dans les rues de nombreuses villes irakiennes, depuis dimanche 4 avril 2004, pour exiger le départ des forces américaines, qui ont promis de mettre au pas le chef radical chiite.

Les forces polonaises ont tué le représentant de Moqtada al-Sadr à Kerbala, dans la nuit de mardi 6 avril à mercredi 7 avril 2004, d’après la police irakienne.

Fallouja bombardée

Plus au sud, à Samaoua, des explosions ont retenti, mercredi 7 avril 2004 au soir, à proximité du camp de l’armée japonaise.

Parallèlement à cette insurrection chiite, de violents combats se sont poursuivis, entre l’armée américaine et des rebelles sunnites, dans les rues de Falloudja, bastion de la résistance à la présence américaine depuis le renversement de Saddam Hussein en avril 2003.

D’après des habitants de cette ville située à l’ouest de Bagdad, les plus violents affrontements se sont déroulés dans le quartier Hay al Doubat.

Un missile américain est tombé sur un quartier résidentiel de l’est de la ville, jeudi 8 avril 2004 à l’aube.

Trois civils sont morts et 15 ont été hospitalisés pour des blessures, a indiqué le directeur de l’hôpital de Falloudja, Rafi Hayad.

Des habitants ont rapporté que deux civils avaient été tués, mercredi 7 avril 2004, par un autre tir de roquette.

Rafi al Kaïssaoui, directeur d’une clinique reconvertie en hôpital de campagne, a affirmé que son établissement avait accueilli 60 cadavres et 162 blessés depuis le début de la semaine, à la suite des combats entre armée américaine et rebelles sunnites.

Les Marines ont bombardé, mercredi 7 avril 2004 au soir, un complexe abritant une mosquée à Falloudja, où se seraient retranchés des insurgés.

Dans la matinée, une mine a explosé dans l’ouest de Bagdad sans faire de victimes.

Deux bombes artisanales ont par ailleurs été retrouvées et désamorcées, jeudi 8 avril 2004, dans la "zone verte" de Bagdad, pourtant très fortifiée, où se trouve le QG de la coalition dirigée par les Etats-Unis en Irak.

Alistair LYON

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source