retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (3ème partie) : Du 1er avril 2004 au 15 avril 2004
AP, 9 avril 2004

Un collaborateur de Moqtada al-Sadr affirme que l’Armée du Mahdi n’a rien à voir avec l’enlèvement de trois Japonais en Irak


BAGDAD (AP) - Un collaborateur de Moqtada al-Sadr a démenti, vendredi 9 avril 2004, toute implication des miliciens du chef radical chiite dans l’enlèvement de trois ressortissants japonais en Irak.


Jeudi 8 avril 2004, une bande vidéo diffusée par la chaîne d’information arabe Al-Jazira a montré les images des trois otages -deux membres d’organisations humanitaires et un photojournaliste- entourés par des hommes armés.

Les trois Japonais ont été pris en otages dans le sud de l’Irak, où l’Armée du Mahdi, la milice de Moqtada al-Sadr, combat les forces de la coalition dirigées par les Etats-Unis. Selon la bande vidéo, les ravisseurs menacent de les brûler vifs si le Japon ne retire pas ses troupes d’Irak.

Amer al-Husseini, le représentant de Moqtada al-Sadr dans Sadr City à Bagdad, a affirmé, vendredi 9 avril 2004, aux journalistes, que le groupe n’avait rien à voir avec l’enlèvement des trois Japonais, à l’issue des prières du vendredi.

"Nous condamnons de tels actes et nous prions pour leur libération", a-t-il déclaré.

Les trois Japonais font partie des étrangers pris en otages par des militants dans des lieux inconnus en Irak. Les autres sont deux résidants arabes de Jérusalem et un Canadien d’origine syrienne, membre d’une organisation humanitaire. Un Britannique est également porté disparu.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source