retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
Le Monde, 17 novembre 2007

Informations internationales : Pour Ban Ki-moon, l’humanité est "au bord de la catastrophe"


Circulation automobile

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé, samedi 17 novembre 2007, à prendre des mesures urgentes pour combattre le réchauffement climatique, avertissant que le monde est "au bord de la catastrophe", alors qu’un nouveau rapport du groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique (Giec) doit être officiellement adopté dans la journée, à Valence, en Espagne.

Sécheresse


M. Ban s’alarme de l’accélération récente de la fonte des glaciers et de la calotte polaire. Il souligne que la disparition de cette dernière pourrait élever le niveau des mers jusqu’à six mètres, inondant des villes comme New York, Bombay et Shanghaï. "Je ne veux pas être un oiseau de malheur. Mais je crois qu’on arrive à un point critique", affirme le secrétaire général de l’ONU. "On est tous d’accord. Le changement est réel et nous, les humains, en sommes la principale cause. Pourtant même à l’heure actuelle, peu de personnes réalisent vraiment la gravité de la menace ou son immédiateté", écrit M. Ban Ki-moon dans l’International Herald Tribune. "J’ai toujours considéré le réchauffement climatique de la planète comme un sujet d’une urgence extrême. Maintenant, je crois qu’on est au bord d’une catastrophe si l’on n’agit pas".

Vue de la banquise

Le Groupe intergouvernemental sur le climat (Giec, mandaté par l’ONU) a bouclé, vendredi 16 novembre, à Valence, en Espagne, le dernier volet de son quatrième rapport, une somme de référence pour les cinq prochaines années qui sert à fonder la riposte de la communauté internationale aux dérèglements du climat. Les experts du changement climatique mettent en garde les dirigeants de la planète contre ses conséquences "soudaines", voire "irréversibles", à deux semaines d’une conférence clé des Nations Unies sur le climat, à Bali. Le rapport devait être officiellement approuvé, samedi 17 novembre 2007 au matin, à Valence, en présence de Ban Ki-moon. Ce dernier qualifie d’"encourageantes" les conclusions du rapport et estime qu’il existe "des moyens bien réels et abordables pour combattre le changement climatique".

Avec AFP

Des phoques sur la banquise

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source