retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Grande-Bretagne
AP, 27 novembre 2007

Corruption : Le secrétaire général du Labour britannique démissionne sur fond de scandale de financement politique


Vue de Londres

LONDRES - Le secrétaire général du Parti travailliste britannique, Peter Watt, a démissionné, lundi 26 novembre 2007, de ses fonctions, suite au scandale né du don par l’homme d’affaires David Abrahams de 400000 livres (556000 euros) au parti.

Grande-Bretagne


Peter Watt a affirmé qu’il avait eu connaissance des dispositions prises par David Abrahams pour faire don de cet argent par le biais de ses partenaires, mais qu’il pensait que l’homme d’affaires, qui avait gardé l’anonymat au moment de son don, avait agi en accord avec la loi sur le financement des partis politiques. "On m’a appris que, sans que je le sache, il y avait d’autres obligations de déclarations", a déclaré Peter Watt dans un communiqué, précisant que sa démission prenait effet immédiatement.

Peter Watt

Le scandale fait la une de la presse britannique et a relancé le débat sur le financement des partis politiques. Le secrétaire à la Justice, Jack Straw, a assuré, lundi 26 novembre 2007, que le Premier ministre, Gordon Brown, issu du Labour, n’avait pas eu connaissance des circonstances dans lesquelles avait été fait ce don. "Gordon Brown est absolument droit. Il est déterminé à rétablir la confiance dans la politique britannique", a-t-il déclaré sur Channel 4.

Jack Straw

David Abrahams a, de son côté, assuré n’avoir rien fait de répréhensible, expliquant avoir fait ce don par l’intermédiaire d’amis "pour des raisons de vie privée et également parce qu’(il) voulait que (ses) affaires et son affiliation politique demeurent séparées".

Associated Press

Gordon Brown

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source